Historique

 

Musée minéralogique de l'Abitibi-Témiscamingue (Malartic)

En 1972, imaginé par la commission industrielle de Malartic, renforcé par des idées originales de M. Paul Dorion et soutenu par de nombreux bénévoles, un musée minier voit le jour dans une ancienne église protestante. On présente, dans ce musée minier, des objets relatifs au travail de la mine. Afin de mieux nous représenter la vie minière, les bénévoles transforment le sous-sol de l'établissement en une simulation de descente sous terre qui conduit le visiteur dans l'univers du travailleur minier.

En 1979, un nouveau musée s'érige à l'emplacement de l'ancien. On procède alors à des travaux de construction majeurs. Le musée reçoit son accréditation du ministère des Affaires culturelles, et porte le nom de Musée régional des mines et des arts de Malartic. Le double mandat de l'institution consiste en une part, à informer les gens sur la réalité minière régionale, et d'autre part à présenter des expositions à caractère artistique allant de l'exposition en art visuel à celle des produits artisanaux. 

En 1984, le musée, en association avec la compagnie minière Minerais Lac, bonifie son exposition en misant d'avantage sur le processus de transformation du minerai. On y explique les étapes de transformation que doit subir la matière minérale jusqu'à la conception d'une brique d'or. 

En 1989, le musée présente une nouvelle exposition à la suite d'importants travaux de réfection. Le concept d'interprétation se répartit en trois salles d'expositions.  Dans la première, le visiteur apprend la diversité minéralogique de la région ainsi que les étapes de transformation du minerai. Dans la seconde, l'impressionnante collection minéralogique à saveur internationale captive l'intérêt des visiteurs. Enfin, conservée depuis 1972, la troisième salle d'exposition nous dirige droit vers la descente simulée sous terre.  

En 1996, après plus de 30 ans d'opération, et suite à l’ouverture de la Cité de l’Or, on décide de donner un nouveau souffle à l'établissement. Le Musée minéralogique de l'Abitibi-Témiscamingue préserve et met alors en valeur le patrimoine minéral et géologique par la présentation d’une collection régionale une collection internationale de minéraux.

En 2006, l’Association minière du Québec (AMQ) était heureuse de confirmer qu’elle faisait don en totalité de l’exposition Du roc au métal au Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue (Malartic). Cette exposition itinérante, développée en collaboration avec le Musée de la civilisation et de nombreux partenaires. L’Association minière du Québec qui souhaitait remettre cette exposition en permanence à un musée régional a procédé à l’analyse des sites potentiels et les membres de son conseil d’administration ont décidé d’octroyer l’exposition au Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue (Malartic) Pour le Musée minéralogique, cette importante acquisition a permis à l’institution de rehausser encore davantage le prestige de ses collections puisqu’elle a été intégrée au début de l’année 2006 à l’exposition permanente. Du Roc au métal concorde parfaitement avec la mission et le mandat de bien faire connaître l’importance des ressources minérales et s’avère un outil essentiel pour bien informer la clientèle sur le rôle de l’activité minière au Québec. 

En 2008, réalisation d’un important projet de développement : Bibliothèque et nouvelle salle d’exposition au musée.  Investissement de plus de 2M $.  Après plusieurs mois de travail et d’années d’attente, la ville de Malartic et les membres du conseil d’administration du Musée minéralogique de Malartic étaient heureux,  le 24 octobre 2008, de procéder à  l’ouverture officielle  de la bibliothèque municipale et de la  nouvelle salle d’exposition du musée. Le Musée minéralogique, de concert avec les élus municipaux, ont donc aménagé sur le terrain du musée une bibliothèque municipale doublée d'une nouvelle salle d’exposition. La bibliothèque est maintenant dotée d’espaces beaucoup plus spacieux, favorisant l’accès universel de ses locaux, une zone de lecture pour enfant, service internet et un plus grand nombre de volumes améliorant ainsi la qualité de vie des gens de Malartic et des environs. Pour le musée, la construction de la nouvelle salle d’exposition d’une dimension de 254 mètres carrés, est munie d’équipements nécessaires pour la présentation d’expositions diversifiées répondant ainsi à un besoin essentiel auprès de la collectivité et permet au musée de consolider encore davantage sa place en tant que musée régional. La construction d'un tel édifice, communiquant avec le musée, comporte de nombreux avantages et s'inscrit dans la tendance actuelle, tant au plan régional que national, de situer les équipements culturels à un même endroit afin d'en tirer une exploitation maximale, de réduire les coûts d'opération et d'offrir un meilleur service à la clientèle.

En 2011, visites à la mine. Le Musée minéralogique, en collaboration avec la Mine Canadian Malartic, annonçait qu’ils offraient pour la période touristique 2011, la possibilié de visiter les installations de la plus grande mine d'or à ciel ouvert au pays en exploitation. Visiter cette minière nouvelle génération, c’est également de vivre le quotidien de ses nombreux travailleurs et de mieux connaître le développement technologique de cette industrie. Le musée, fut grand gagnant du Prix régional attraction touristique 2012 grâce aux visites de la minière.

En 2012 . Réaménagement d’une partie de l’exposition permanente. Investissement de 289 000 $. Le projet consistait à améliorer le concept de l’exposition permanente dans deux (2) des quatre (4) salles, situées toutes les deux au rez-de-chaussée, en développant de nouveaux concepts adaptés aux réalités d’aujourd’hui.  

Le nouveau scénario regroupe les thématiques suivantes :

- Présentation de tous les projets d’exploration minière en Abitibi-Témiscamingue ;
- Identification des mines en production, en développement ainsi que les projets de mise en valeur ;
- Élaboration d’une meilleure représentation visuelle de nos collections de minéraux ;
- Station informatique avec écran pour juxtaposer l’image du visiteur et ainsi présenter une carte postale virtuelle.
- Création d’une station sismique fonctionnelle ;

À l’été 2014, il convenait de continuer le travail déjà amorcé et de renouveler une autre partie importante de l’exposition permanente en réaménageant cette fois certaines sections des salles 3 et 4. Le musée a développé des thématiques et présenté des nouveautés en accord avec sa mission et en lien avec l’exposition existante. Ce projet a totalisé 215 000 $.

La nouvelle exposition présente les éléments suivants :

- Salle de projection giga histoire. Présentation des informations sur les échelles chronologiques et récits des événements géologiques du temps qui ont façonné la terre et le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue.
- Champs de carottes géologiques; mise à jour et mise à niveau. Cette partie de l’exposition nous fait découvrir les trois grands types de formation des roches et leur lien avec les minéraux d’aujourd’hui.
- Mise en exposition des principaux minéraux et carrières de pierres du Québec et leurs utilisations.
- Présentation des terres rares. Expliquer leur composition, leurs utilités et les ressources que nous sommes à explorer présentement au Québec.
- Construction d’un passage avec une armoire pour présenter des minéraux qui ont des pouvoirs lumineux comme la fluorescence et la phosphorescence.
- Mine urbaine ; cette activité donne lieu à un jeu dans le musée alors qu’un ordinateur, un écran, un portable et un cellulaire ont été éventrés et sont animés par le visiteur pour découvrir les minéraux utilisés dans leur fabrication.

En 2017, réaménagement de l’exposition permanente. Le 8 juin 2017, le ministre de la Culture et des Communications du Québec, M. Luc Fortin annonçait au musée une aide financière de 82 000 $ pour couvrir une partie des frais reliés à la réalisation du projet de réaménagement d’un segment de l’exposition permanente. En effet, une seule partie de l’exposition permanente du musée n’a pas été renouvelée depuis les 10 dernières années. D’une superficie de 400 pieds carrés, elle fait la transition entre 2 sections puisqu’elle est à l’entrée de la salle no 4 ; La pierre dans tous ses états. Elle est une partie d’une ancienne exposition réalisée à l’époque par l’Association minière du Québec en collaboration avec le Musée de la Civilisation. Il convenait de la renouveler. L’aménagement de ces espaces bien que limité, est grandiose, spectaculaire et à la fine pointe de la technologie. Il a été proposé de remplacer la section intitulée ¨Du roc au métal¨ par une nouvelle section ayant pour thématique le processus minier. 

Dans ce nouveau concept, le cycle minier est présenté par les thèmes suivants :  

- l’exploration
- l’aménagement
- l’exploitation minière
- la fermeture et la restauration de sites

Cette présentation est réalisée sous forme de schémas, présentation d’objets, vidéos, photos et autres supports graphiques. Ce nouvel aménagement permet de mettre en exposition quelques cinquante (50) nouvelles pièces des collections du musée. (Minéraux et équipements miniers, photos et appareils de laboratoire, etc.). L’exposition rend ainsi compte de l’importance de nos ressources minières, de la prospection à la transformation, en passant par l’extraction. Elle présente également les ressources minérales et leurs utilités au moyen d’une approche principalement interactive. Le projet a finalement été complété en 2019.

En 2019, renouvellement du partenariat avec la Mine Canadian Malartic. Pour une 9e année consécutive, suite à un renouvellement de son partenariat avec la minière, le musée continuait d’offrir cette opportunité unique de visiter une véritable mine d’or en opération. 

Pour 2022, à l’aube de son 50e anniversaire, le musée travail à la réalisation de nouveaux projets pour continuer d’assurer son développement. 

 

 

 

 

Exposition
permanente

Le Musée minéralogique de l'Abitibi-Témiscamingue présente une exposition sur la géologie est les projets miniers de la région ainsi que des minéraux provenant de partout dans le monde.

En savoir plus

Expositions
virtuelles

Trois expositions virtuelles disponibles.

En savoir plus

Exposition
temporaire

Exposition Minéraux; plus de 90 spécimens spectaculaires provenant des collections nationales canadiennes.

En savoir plus

Nouveautés au musée

Cette exposition virtuelle est inspirée du livre Malartic, un regard sur 75 ans d’histoire, réalisés par le musée dans le cadre des fêtes du 75e de la municipalité il y a 5 ans.

©2018-2022 Musée Minéralogique de l'Abitibi-Témiscamingue - Intranet - Propulsé par Radium